181 Avenue St Charles, Montpellier, 34090, France
joanna@joannacramer.fr
0603700039
Close
0603700039 joanna@joannacramer.fr

Coronavirus et Consultations

Quels sont les impacts pour l’ensemble des populations ? Quels profils sont les plus sensibles aux corollaires du confinement ?Quelques conseils éclairés pour vous aider et présentation des thèmes abordés en consultation (en bas de ce document).

*L’Has précise que le contexte actuel « la France est entrée le 14 mars 2020 dans la situation épidémique de stade 3 vis-à-vis du COVID-19. Dans une lettre du 27/03/2020 la DGS a saisi la HAS en vue d’élaborer des préconisations générales destinées à assurer la continuité de la prise en charge des patients …en période de confinement impliquant une limitation des déplacements. »

Cette période exceptionnelle implique d’être directement confronté à la notion d’un danger et d’une menace pour soi-même et ses proches liés à l’apparition soudaine du Covid-19. Elle implique également des effets à plus ou moins longs termes liés au confinement et au déconfinement et à l’adaptation d’une nouvelle manière de vivre.

Tout cela engendre des conséquences variées, comme les notions d’anxiété, de souffrances diverses. Selon les profils psychologiques de chacun d’entre nous, tenant compte de l’âge, des vécus, de la situation familiale ou professionnelle, les perceptions et les projections anxiogènes peuvent se différencier, tout comme les procédés de gestion des troubles symptomatiques ou psychiques devront trouver une issue favorable à la prise en charge de chaque demande, sous l’égide du soutien psychologique éclairé et adapté à chaque cas particulier, que je vous propose ( violences conjugales et maltraitances familiales, troubles du sommeil et troubles alimentaires, perte de motivation et difficultés de gestion au travail (incluant le télé travail) , peur du retour à la vie sociale et de l’infection COVID-19, troubles du comportement mineurs.

Je vous propose des consultations à distance afin de vous accompagner psychologiquement sur tous ces aspects : entretien pour les Couples et Entretien individuel. Je ne prends pas en charge les mineurs.

** « Les épidémies telles que le coronavirus COVD-19  ont des  répercussions psychologiques notables et durables, qu’il importe d’anticiper et de prendre en charge

Des symptômes de stress aigues durables

Symptômes décrits : angoisse, troubles du sommeil, perte d’appétit, fatigue, irritabilité, colère, difficultés d’attention, morosité, dépression.

Symptômes comparables à des symptômes de «stress  post-traumatique»: une  étude chinoise sur les effets de l’épidémie COVID-19 estime que les symptômes sont comparables à ceux d’une «traumatisassions vicariante» des articles parus dans The Lancet sur l’impact psychologique  du  confinement rapportent des symptômes  de  «stress  aigu»  ou  de  «stress post-traumatique», y  compris  pour  les  enfants ,bien  que  le  confinement  ne  soit  pas considéré comme un événement traumatisant dans le DSM V. »

**Nous ne sommes pas tous égaux face à cette situation.

Les groupes les plus à risque sont les femmes, les 18-30 ans et les plus de 60 ans, et les travailleurs migrants

Les enfants et les soignants méritent une attention particulière

Des enfants dépourvus   de   facteurs   protecteurs : la   perte   des   routines quotidiennes structurantes (fermeture des écoles) est souvent évoquée, des parents anxieux peuvent aussi être perçus comme moins protecteurs (comme dans le trauma).

Des soignants impactés par plusieurs facteurs de stress spécifiques : la surcharge de travail (moins  de  temps  de  d’énergie  pour  s’occuper  de soi),  l’accroissement   de procédures à respecter (limitation de l’autonomie et de la spontanéité), la crainte accrue de  contaminer  ses  proches (vigilance et anxiété accrue tensions avec les proches)

Selon cette étude les soignants au front ne sont pas les plus impactés.

**Conseils donnés aux patients :

Donner des infos précises

Rassurer avec les effets bénéfiques sanitaires mis en place

Inciter à maintenir les liens sociaux

Ne pas trop regarder les médias : se fixer un temps

Mettre en place une routine quotidienne (pas trop exigeante pour certains !)

Suggérer des idées pour valoriser le temps

**Comment protéger les soignants ?

Offrir des dispositifs de soutien spécifiques : l’existence de facteurs de stress spécifiques pour le personnel hospitalier, compris pour le personnel confiné, implique de prévoir un dispositif de soutien adapté et modulable, accessible à distance et ouvert à tout le personnel.

Parler avec ses proches : pour diminuer la crainte des soignants de contaminer leurs proches, il est recommandé d’en parler avec eux.

Protéger les soignants en première ligne, en les incitant à faire des pauses, en organisant un roulement des équipes et en gardant à l’esprit les  facteurs  protecteurs soulignés  dans l’étude chinoise (volontariat,  formation), sans  oublier que l’impact sur ces soignants peut se manifester avec retard (après la crise)

Nous mettons à disposition en partenariat avec la Fnaaf, des consultations spécialisées pour ce personnel, les aidants familiaux et toutes personnes en situation de souffrance au travail.

*** Les Conséquences d’un mois de confinement ?

« Leurs résultats ont montré que les personnes qui avaient dû arrêter de travailler rapportaient une santé mentale et physique moins bonne que les personnes qui avaient continué à se rendre à leur travail.

Les personnes en télétravail affichaient aussi une meilleure santé mentale que les personnes au chômage.

De plus, les personnes qui souffraient de troubles médicaux chroniques et qui vivaient dans des zones plus touchées par le virus rapportaient aussi une moins bonne santé mentale et physique et se disaient moins satisfaites »

Il est donc important de maintenir une activité quelle soit sportive, artistique, relationnelle, professionnelle, familiale. Avoir des objectifs même s’ils restent petits, aide à maintenir une routine en place et décentre votre attention de vos pensées négatives.

CE QUE JE PEUX VOUS PROPOSER

Focus sur les axes de travail (en plus du travail habituel proposé) proposés en consultation

Travail sur les inquiétudes et les pensées dysfonctionnelles, comment gérer son attention sur des pensées plus réalistes, Travailler les exigences, la sensibilisation aux questions inhérentes à la condition humaine (souffrance physiologique et psychique par exemple),

Comment gère-t-on le stress ? Quel est son type de coping ? (Réaction face au stress), revalorisation du quotidien…

Psychologie positive : avoir le droit de prendre du plaisir et de se valoriser

Comment lutter contre la dépression et ses pensée dysfonctionnelles avec tenue d’un journal d’activité, travail sur les schémas d’anxiété, les émotions et l’impact sur le physique…

Apprendre des exercices de relaxation.

Travail sur la mise en place d’objectifs personnels ou professionnels

Vivre un décès soudain, Travailler un deuil

Travailler la relation à l’autre

Soignant et ou travailleurs confrontés directement au danger : travail sur les exigences, cellule d’écoute, travail sur le stress, la notion de danger et de mort : comment gère-t-ils cette question ? Travail sur les inquiétude et l’anxiété, travail sur la dépression et les pensées dysfonctionnelles, Travail sur les émotions. Travail sur la relaxation, L’image de soi, apprendre à se garder du temps, Psychologie positive : réactiver les moments de plaisir et savoir les accepter, travailler sur des objectifs professionnels ou personnels

Personnes âgées : sensibilisation à la relaxation, comment mettre en place une routine, comment mettre en place des petits moments de plaisir, travailler à accepter la vieillesse, la maladie et la mort. Stimuler ses cognitions, stimuler son corps avec pleine conscience, travailler à maintenir un lien social.

Couple : comprendre le mode de fonctionnement du couple dans l’isolement, analyser la communication et travailler dessus, rétablir du lien, mettre en place des activités communes, recréer des schèmes positifs, rétablir des objectifs communs, analyse de conflits, jeu de rôle, exercices de psychologie positive, mise en place de thème d’analyses, analyse des schémas mis en place dans le couple, sensibilisation à la méditation en couple, analyse et travail sur la communication du couple, travail sur le désir commun…

Je travaille actuellement sur différents modules de formation d’approfondissement en e-learning sur différents thèmes destinés aux professionnels avec une version pour le grand public (confiance en soi…)

J’offrirai un document récapitulant  mes recherches à tous mes patients.

N’hesitez pas à me contacter si besoin.

Références

*http://www.has-sante.fr/jcms/p_3168631/fr/prise-en-charge-des-patients-souffrant-de-pathologies-psychiatriques-en-situation-de-confinement-a-leur-domicile

**http://cn2r.fr/wp-content/uploads/2020/03/COVID_PEC_Psy_Final_notes3.pdf

***https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0165178120306521?via%3Dihub